Vous avez franchi les premières étapes : décidé de quitter Paris, déterminé la ville de vos rêves. Vous avez même commencé à envoyer des CV, mais à distance, ça reste compliqué. Pour booster votre recherche et la rendre efficace, il faut y aller avec méthode. Suivez le guide… (à moins que vous souhaitiez devenir freelance ?)

1. Miser sur son réseau

Si la grande majorité des personnes qui cherchent un job passent par internet, ils ne sont que 20 % à trouver leur job via ce canal. S’il y a un seul conseil à retenir, c’est de rencontrer en direct des personnes qui peuvent vous aider. Vous avez de grandes chances de trouver un job grâce à vos liens réels. Plus vite et plus facilement qu’en répondant à des offres d’emploi. En bonus, vous boosterez votre confiance en vous !

Pourquoi ? D’abord parce qu’envoyer des CV via des plateformes d’emploi classiques, c’est souvent avoir le sentiment de répondre à la chaîne. La plupart du temps, vous n’aurez même pas de réponse : en moyenne, seulement 12 % des CV sont ouverts ! Mieux vaut choisir la solution du réseau, plus valorisante et surtout plus efficace.

Il faut prendre conscience que vous disposez déjà d’un solide réseau : des amis, la famille, les collègues, les clients, votre coiffeur… Il y en a forcément quelques-uns qui connaissent quelqu’un qui connaît quelqu’un qui vit dans la région visée. Faites savoir à votre entourage que vous souhaitez déménager et que vous recherchez un emploi. Vos proches auront envie de partager et de vous soutenir.

2. Cibler ses nouveaux contacts

Si vous projetez de vous installer à Toulouse alors que tous vos contacts vivent au nord de la Loire, si vous visez un job dans la finance en étant entouré de littéraires, vous aurez peut-être besoin d’élargir votre réseau. Autant le faire de façon stratégique, en s’efforçant d’atteindre les bonnes personnes. Votre plan d’action ira dans trois directions :

Les DRH :

Ils sont souvent incontournables dans les grandes structures. Essayez d’entrer en lien direct avec eux et proposez-leur un échange téléphonique. Ils doivent vous identifier comme un profil intéressant. Même s’ils ne recrutent dans l’immédiat, votre CV figurera dans leur base de candidatures spontanées, vers lequel ils se tourneront prioritairement lorsqu’ils auront besoin de recruter.

Ceux qui font le même job que vous, dans la ville qui vous intéresse :

Même s’il est précieux de contacter les DRH, ils seront moins attentifs et moins réactifs que vos pairs : des candidatures, ils en reçoivent beaucoup. Une personne qui vous ressemble sera sensible à votre demande de renseignements. Elle sera ravie d’être sollicitée pour sa connaissance du marché de l’emploi dans la région ou parce que vous lui demandez son avis sur l’adéquation entre votre profil et les besoins locaux.

Des dirigeants :

Si vous le pouvez, essayez de rencontrer directement des dirigeants. Dans de nombreuses TPE, PME ou associations, le patron est celui qui décide des recrutements. Si vous avez identifié des entreprises dans lesquelles vous souhaiteriez postuler, tentez d’être mis en relation directement avec son dirigeant. Dans le meilleur des cas, il vous dit oui ; sinon, il vous renverra vers un membre de son équipe.

3. Continuer à postuler

Pour autant, il est indispensable de continuer à répondre à des offres. La règle à retenir est d’envoyer moins de CV, en se limitant aux offres d’emploi en région qui vous correspondent vraiment. Ne les envoyez pas ‘secs’. Pour chaque CV envoyé, essayez d’avoir un échange téléphonique avec la personne en charge du recrutement.

Ayez aussi des contacts avec des personnes de l’entreprise, peu importe qui. Après un premier échange, vous pourrez leur demander de vous mettre en relation avec une deuxième personne mieux placée pour vous aider.

Petit conseil : ne cachez pas que vous êtes Parisien en donnant une adresse sur place. La vraie question pour l’employeur est de savoir si vous êtes compétent et motivé. Vouloir traverser la France pour obtenir un job, c’est déjà faire preuve de motivation. Ne manquez pas d’expliquer dans votre message de candidature ou lettre de motivation que vous recherchez activement un emploi dans telle ville. Montrez que vous êtes hyper-motivé, disponible au plus vite pour un entretien et compétent pour le poste.

4. Fixer des objectifs

Chaque semaine, identifiez 5 à 10 personnes avec lesquelles vous souhaiteriez échanger. Envoyez leur directement, via LinkedIn ou par e-mail, des sollicitations de rendez-vous téléphonique.

Si 1 sur 10 vous répond, c’est bien ! Commencez à échanger puis demandez à ces premiers contacts de vous mettre en relation avec d’autres. Au fur et à mesure, faites connaître votre situation et votre motivation pour trouver un job dans cette région.

Questionnez-les. Ont-ils des conseils à vous donner pour trouver un job dans la région ? Connaissent-ils des entreprises qui pourraient être sensibles à votre parcours ? Et eux, quel est leur parcours ? Mieux les connaître, c’est aussi mieux comprendre le fonctionnement, les habitudes et les réalités d’un écosystème local, ce qui vous rendra plus pertinent. Enfin, nouer une relation de confiance avec eux permettra qu’ils pensent à vous lorsqu’une opportunité se présente.

Au début, ces démarches peuvent faire peur. Mais vous serez vite plus à l’aise. Et l’effet réseau finira par payer.

5. Jouer collectif

Il existe sûrement des groupes spécialisés dans votre secteur d’activité et si ce n’est pas le cas, tournez-vous vers des groupes de recherche d’emploi généralistes type Apec. Vous sortez peut-être d’une formation ou vous avez étudié dans une école ? Sollicitez le réseau des anciens élèves.

Si possible, rapprochez-vous de personnes qui vous permettent de voir votre chômage comme une période positive : celles qui voient le chômage ou la recherche d’emploi comme une opportunité de mieux se connaître, d’évoluer, de se réorienter éventuellement. Vous découvrirez alors des groupes dans lesquels vous pourrez échanger sur des problématiques similaires, passer un bon moment, vous décontracter, rencontrer des experts et développer votre réseau.

Vous pourrez enfin trouver des solutions de soutien via internet. Par exemple, sur les sites de groupes actifs en région pour chercher un job : Activ’action ou Cojob. Ou encore, consultez le site qui vous assiste dans votre projet et vous apporte un soutien personnalisé et mutualisé, Laou.fr. Vous y trouverez les conseils et les opportunités qui vous permettront de trouver votre bonheur.