« J’en peux plus de la vie à Paris, j’ai envie de me barrer en région ! ». C’est une phrase que l’on entend souvent au détour d’une conversation de comptoir, entourés de parisiens au bout du rouleau. Pourtant, c’est une remarque lancée à la volée, bière à la main, mais pas vraiment un argument construit.

Il est question de mettre le doigt sur une petite subtilité qui existe lorsque l’on aborde le sujet de Quitter Paris pour partir vivre en région. La différence entre les bonnes raisons qui vous poussent à quitter la capitale et celles qui ne sont qu’un écran de fumée et laissent présager une mauvaise expérience.

Le ras-le-bol de la vie parisienne ne doit pas être l’unique raison de votre départ

Ça peut paraitre évident et pourtant, parfois dans la précipitation, on peut vite tomber dans le piège. Quitter Paris, vivre en région, c’est un projet qui doit être fondé sur des bases solides : de nouvelles aspirations, l’envie d’un projet de famille que l’on envisage seulement en région, l’envie de grand espace au détriment de quelques concessions sur les commodités…

Lorsque le ras-le-bol de la vie parisienne est un moteur, il faut s’en inquiéter. Parce que l’envie de quitter, d’abandonner, de s’éloigner ne garantit pas que votre prochaine destination vous apporte ce que vous voulez. Comme on dit, on sait ce qu’on perd, pas forcément ce que l’on gagne ! Et bien souvent, changer de vie apporte son lot de réjouissances mais aussi un petit pack de déception ou de concessions.

Quitter Paris pour simplement quitter Paris n’est pas la bonne raison. Il faut se poser les bonnes questions ! En oubliant de vous concentrer sur vos envies et vos besoins, vous vous exposez à un changement de vie qui sera, à coup sur, rempli de déceptions et de désillusions…