En terme de bassin d’emploi et d’attractivité économique, la comparaison nice vs paris a longtemps été à l’avantage de la seconde. Seulement réduire Nice à sa seule attractivité touristique serait une erreur. En effet la métropole niçoise a su se développer et se diversifier ses dernières années. Avec plus de 340 000 habitants sur une aire urbaine d’un million de personnes, Nice dispose maintenant d’un large bassin d’emploi attractif et diversifié. La multiplicité des secteurs, le foisonnement des établissements, l’accroissement des postes à forte valeur ajoutée permettent désormais d’envisager à Nice une carrière professionnelle riche en profit et en responsabilité, tout en jouissant d’un cadre de vie agréable et d’un immobilier soutenable.


Quel est le salaire moyen à Nice ?

Selon les chiffres de l’INSEE 2014, le salaire moyen dans la ville de Nice est de 2 352€ nets par mois.

Comparatif du salaire moyen entre Paris et Nice

Lorsque l’on regarde, par exemple, le salaire d’un cadre niçois, vous pouvez vous attendre à une baisse moyenne de 26% par rapport aux salaires parisiens.

Une excellente dynamique salariale

Le salaire moyen à nice se caractérise par un montant supérieur à la moyenne nationale. En 2014, selon l’Insee, il était de 2 352 euros nets par mois, alors qu’en France, le salaire moyen se situait à 2 225 euros nets par mois. Le salaire moyen d’un cadre niçois est de 4 191 euros nets par mois. Pour une profession intermédiaire, il est de 2578 euros nets par mois. Concernant les employés et les ouvriers, les salaires moyens à nice sont respectivement de 1 873 et 1 960 euros nets par mois. Autre caractéristique importante concernant les salaires est la bonne dynamique du salaire moyen à Nice , passés de 1 815 euros nets en 2008 à 2 352 euros nets en 2014.

Une intéressante diversification

Si vous envisagez de venir travailler à Nice, sachez que c’est une ville résolument tournée vers le tertiaire. Ainsi, en 1999, le tertiaire représentait 87,4% de l’emploi à nice contre 71.5% au niveau national. Si la principale attractivité de Nice reste le tourisme, la ville s’est diversifiée depuis longtemps. La santé y tient une part importante et Nice est un pôle d’éducation non négligeable. Mais c’est le commerce qui est de très loin le secteur le plus pourvoyeur d’emplois .

A titre indicatif, voici la répartition des secteurs les plus importants comptabilisés par établissements, privés ou publics, établis à Nice en 2005 : commerce : 27,8 % ; services aux entreprises : 17,5 % ; services aux particuliers : 15,0 % ; éducation, santé, action sociale : 14,5 %. Si Nice comprend beaucoup de PME de part son tissu commercial très actif, de nombreuses sociétés d’envergure nationale ou internationale ont investi son territoire. Les ascenseurs Kone, Serex ou Easyparapharmacie dans le domaine de la santé, le groupe de presse Nice-Matin, la filiale de Véolia-transport ST2N, les bureaux de stylisme de Façonnable, Siemens, SFR ainsi que de nombreux établissements bancaires sont sur Nice. Au cours des dernières années, les pouvoirs publics ont développé plusieurs quartiers d’affaire . Le plus ancien, celui de l’Arena situé à proximité de l’aéroport depuis 1985, s’étend sur 17 hectares et regroupe beaucoup d’entreprises du secteur bancaire, quand son voisin, Nice-La Plaine , regroupe essentiellement des entreprises des télécommunications et du secteur automobile. Cette dynamique se poursuit avec l’achèvement prochain du quartier Meridia destiné à devenir un technopôle à l’image de Sophia-Antipolis.

Nice, en s’appuyant sur son attractivité historique et géographique, a su diversifier son économie. Son bassin d’emploi est maintenant large, divers, riche en opportunité et peut rivaliser avec bien d’autres. En ce qui concerne l’attractivité économique, que ce soit pour les salariés ou les entreprises, le match nice vs paris est clairement relancé.

Guide pratique : L'essentiel pour quitter Paris !

Ressources, conseils, bons plans, témoignages... Le guide pratique à télécharger, moins cher qu'une pinte à Paris 16 ou qu'un abonnement navigo !

Disponible le 18 octobre prochain.

Vous êtes abonné(e) !