C’est le débat à lancer avec vos amis parisiens, en plein diner ou apéro sur les quais : quel est l’âge idéal pour quitter Paris. C’est la question qui divise, qui rassemble et provoquera à coup sur de nombreux débats !


Quel est l’âge idéal pour quitter Paris ?

Pour certains, c’est l’évidence d’un âge parfait. Celui où Paris ne peut plus vraiment correspondre aux gens et où la capitale ne peut plus apporter de bénéfices à ses habitants. Pourtant, cet âge parfait n’est pas le même pour tous. Quand il est situé au niveau du cap des 30 ans pour certains, pour d’autres c’est plutôt vers 50 ans, voir autour de la retraite, qu’il se situe. Véritablement, à cette question de « À quel âge faut-il quitter Paris ? » il y autant de réponses que de parisiens.

Quitter Paris : les paliers en terme d’âge

Puisqu’il n’existe pas vraiment de réponse à cette question, on peut s’aventurer dans des théories par palier. Choisir de quitter Paris, c’est choisir en fonction de sa situation, de ses aspirations, de ses envies pour le futur. Elles ne sont pas les mêmes en fonction des personnes mais elles comportent des points communs en fonction de l’âge et des situations de vie que nous traversons tous.

Quitter Paris avant 30 ans : l’inadéquation avec la vie parisienne

Ce sont généralement des personnes originaires de région qui viennent à Paris pour leurs études supérieures. Venir faire ses études à la capitale mais… ne pas arriver à s’acclimater au style de vie de Paris. Les raisons de quitter paris avant 30 ans sont multiples : le coût de la vie, le bruit, la pollution, le 15m2 en chambre de bonne… Bref, impossible de s’y faire. Aussitôt arrivé, à peine les études terminées et la première expérience professionnelle en poche et c’est le retour en région qui s’impose. Pas bien grave, l’élan parisien aura aidé à débuter sa vie professionnelle.

Quitter Paris après 30 ans : un choix pour le futur

C’est finalement un grand classique du cap des 30 ans. Les questions existentielles sur ce que l’on veut faire de sa vie se posent et… amène le sujet d’une vie à Paris sur le long terme. Choisir de partir de Paris après 30 ans est souvent motivé par des envies d’un autre cadre de vie pour le futur. Fonder une famille, acheter une maison, avoir un jardin… Un rêve plus accessible en région et souvent un rêve de trentenaire. C’est alors que le projet de départ en région est réalisé. Des décisions prises pour un futur plus ou moins proche pour ne pas se retrouver au pied du mur le moment venu.

Quitter Paris à 40 ans : changement de vie ou crise de la quarantaine

Nous aurions pu faire la même avec la crise de la cinquantaine. Que ce soit à 40 ou à 50 ans, la crise existentielle vous guette… ou pas ! Décider de quitter Paris à 40 ans, c’est choisir de réaliser un projet de longue date qui vous trotte dans la tête : celui de changer de vie et redémarrer une nouvelle vie en région. Un projet qui peut s’accompagner ou non d’une reconversion d’ailleurs. Ou bien, c’est une crise de la quarantaine où l’envie de tout envoyer balader et recommencer à zéro s’impose… pourquoi pas en région ! Dans les deux cas, le départ de Paris est à l’honneur. Attention juste au manque d’anticipation si vous êtes en pleine crise de la quarantaine…

Quitter Paris après 60 ans : la retraite en région

60 ans, ce n’est pas encore la retraite pour certains mais elle s’approche. Ce cap, à la fois professionnel et personnel, peut devenir la source d’envies de départ de la capitale. L’envie d’une douce retraite au vert, proche de la famille. Une retraite différente, pas forcément urbaine, plus calme et moins stressante. Car il n’est jamais trop tard de faire ce que l’on aime, ce que l’on veut et où m’on veut. Quitter Paris à la retraite, on vous le souhaite et, qui plus est, dans un beau village de région !

Pas d’âge pour quitter Paris, ne pas passer à côté de sa vie et ses envies.