Née à Paris, Delphine a toujours vécue à Paris. Plusieurs raisons personnelles l’ont poussé à envisager une vie en région. Après quelques repérages sur la ville d’Angers, Delphine a complètement adopté sa vie angevine, au point de ne plus se considérer comme parisienne ! Elle nous raconte.


Pour démarrer, comment êtes-vous arrivée sur Paris ?

Je suis née à Paris.

Combien de temps êtes-vous restée sur Paris et quelles raisons vous ont poussé à la quitter ?

J’ai (quasi) toujours été dans le 15e et j’ai eu la chance de trouver un emploi à 10mn à pied de chez moi. Une entreprise dans laquelle je suis depuis presque 27 ans.

Les enfants grandissants, partager la même chambre devenait compliqué (garçon et fille ados, je vous laisse imaginer). Il était hors de question de payer le double du loyer (minimum) juste pour avoir une chambre en plus. Et encore moins de partir en banlieue pour passer notre temps dans les transports.

La province est devenue une évidence.

Maintenant que vous avez quitté la capitale, où habitez vous ? Que faites-vous ?

Je suis maintenant à Angers depuis 5 ans, dans un appartement en hyper-centre qui fait le double de surface pour la moitié du prix parisien. J’ai d’abord travaillé en télétravail pendant 4 ans (3 jours Paris – 2 jours Angers) mais les trajets Angers-Paris commençaient à me peser, même si je mettais souvent moins de temps que mes collègues parisiens pour arriver au bureau (1h25 de TGV et métro direct depuis la gare). Je me suis vite intégrée ici, à tel point qu’on a souvent cru que j’étais angevine. L’an dernier, on m’a proposé un super poste à Angers, qui me permettait de faire la synthèse de tout ce que j’aime.

Alors j’ai pris un congé sabbatique pour accepter ce poste. Et le 100% Angers me convient très très bien. Paris ne me manque absolument pas. La vie à Angers est tellement riche : expos, musées, cinés, théatre, concerts, sports, loisirs, nature… On peut tout faire à pied ou en vélo. Plus question de traverser tout Paris pour visiter une expo dont on ne verra rien tant il y a de monde !

Partir de Paris : comment vous êtes-vous décidé et avez-vous franchi le pas ? Comment choisir la ville ?

Au départ, on pensait à une « grande » ville, type Rennes ou Nantes, à 2h max de Paris en TGV pour pouvoir nous y rendre facilement. Et puis un ami qui faisait lui-même la navette Angers-Paris chaque semaine pour son travail m’a suggéré de venir voir Angers.

On s’est dit pourquoi pas ! On avait préparé une liste de tous les points qui nous tenaient à coeur : le prix de l’immobilier, le choix en établissements scolaires et supérieurs, l’accès à la santé, les transports, les commerces, le cadre de vie, l’ambiance en centre-ville, le prix du café en terrasse au soleil sur la plus grande place de la ville… et l’accessibilité car en bons parisiens nous n’avons jamais passé le permis de conduire. Et on a craqué. A peine 2 mois après notre 1ere visite, notre fille était inscrite en seconde en internat pour commencer son année scolaire tout en nous laissant le temps d’organiser le déménagement et de convaincre nos employeurs respectifs du bon fondé du télétravail.

Le 1er appartement visité a été un vrai coup de coeur. Quand on arrive de Paris, on a du mal à réaliser la taille des appartements (ou maisons) accessibles pour un loyer plus bas que les loyers parisiens.

En fait, Angers est devenue une évidence. On ne se voyait plus vivre ailleurs.

Quels sont les points positifs de votre nouvelle ville ?

TOUT. C’est comme un grand arrondissement de Paris, avec tous les services, loisirs, commerces, etc… mais entouré de verdure (Angers est la ville la plus verte de France par habitant). Les spécialités culinaires, le vin, le bouillonnement artistique et culturel, les gens qui se parlent facilement, la météo, la proximité de la mer, la campagne environnante, le prix de l’immobilier, le choix éducatif, la communauté tech très active, les bonnes idées qui naissent d’abord à Angers, la douceur angevine, la proximité avec Nantes, Rennes et Paris, les couchers de soleil sur la Loire, les guinguettes au bord de l’eau dès le printemps, le dépaysement total en 10mn à pied…

Quels sont les points négatifs ?

Trop de parisiens qui arrivent (haha)

Quelles sont vos bonnes adresses / coups de coeur dans votre nouvelle ville ?

Impossible de tout citer, mais les hashtags #VisitAngers et #CultureAngers sur Twitter et Instagram devraient vous donner des idées !

A visiter : assurément le Château d’Angers qui abrite la Tapisserie de l’Apocalypse. Le musée des Beaux Arts, la Galerie David d’Angers, le musée Jean Lurçat de la tapisserie contemporaine, se perdre dans les rues du vieil Angers à côté du château et dans le quartier de la Doutre, suivre la ligne verte qui serpente en centre-ville et permet de voir la richesse du patrimoine architectural, en profiter pour découvrir le street art local très prolifique…

A boire et manger avec le hashtag #FoodAngers : Il y a des restaurants à foison à Angers et pour tous les goûts et à tous les prix. On a la chance d’avoir de très belles tables et des chefs extraordinaires. Il faut goûter les Caramandes, les Quernons d’Ardoise ou les Tuff’line, ces spécialités de nos chocolatiers, boire un Cointreaupolitain et découvrir la Menthe-Pastille des maisons Cointreau et Giffard, découvrir la gouline et le pâté aux prunes, manger des fritures dans une guinguette, s’initier aux vins de Loire et au chenin…

Quels conseils donneriez-vous aux parisiens qui veulent partir ? Ressources utiles, personnes à connaitre, outils…

La communauté Twitter, très active à Angers (une des villes de France qui tweete le plus) : beaucoup d’entraide et de bons plans. Les parisiens sont toujours étonnés de notre réactivité (oui, je ne me considère plus du tout comme parisienne). Un site utile : angers-connectezvous.fr

Merci à Delphine pour son témoignage ! Retrouvez-la sur Twitter @DelpheF.

Guide pratique : L'essentiel pour quitter Paris !

Ressources, conseils, bons plans, témoignages... Le guide pratique à télécharger !

Offre spéciale : -20% en vous abonnant à la newsletter !

Vous êtes abonné(e) !