Originaire du sud, Charlotte est monté à Paris pour ses études. Huit an plus tard, elle a décidé de revenir dans le sud : la région PACA, à Marseille. Voici son témoignage !


 

Avant toute chose, comment êtes-vous arrivé(e) sur Paris et pour quoi faire ?

Pour faire une école de com qui n’existait pas dans ma ville d’origine, et me lancer dans une carrière d’attachée de presse

 

Combien de temps êtes-vous resté(e) sur Paris ?

8 ans

 

Quelles raisons vous ont poussé à quitter Paris ?

J’ai très vite su que je n’y ferai pas ma vie, moi la sudiste. Je ne me suis jamais vraiment adaptée au climat, aux prix des loyers, au manque d’air et de nature. Bien que j’aime les parisiens, les gens du Sud et la dolce vita me manquaient !

 

Maintenant que vous avez quitté la capitale, où habitez vous ? Que faites-vous ?

J’ai totalement changé de vie. Je me suis formée à Paris pour devenir naturopathe avant de m’installer à Marseille. Aujourd’hui j’exerce ce métier près du vieux port et je n’ai jamais eu autant de belles opportunités professionnelles que depuis que je suis ici. C’est bon signe !

 

Partir de Paris : comment vous êtes-vous décidé et avez-vous franchi le pas ? Comment choisir la ville ?

Ça a été une délivrance ! Je ne vibrais plus du tout à Paris. Je suis tombée amoureuse de Marseille lors de weekend entre amis, et j’ai senti un appel très fort pour cette ville. C’était viscéral, il fallait que j’y vive ! J’y suis retournée souvent, j’ai rencontré des gens, je suis allée « frapper aux portes » jusqu’à ce qu’on me propose du boulot et là j’ai foncé, et je ne regrette pas une seule seconde. Quand on est au bon endroit, les portes s’ouvrent !

 

Quels sont les points positifs de votre nouvelle région / ville ?

La ville est d’une beauté époustouflante ! Je ne m’en lasse pas. On y voit toujours l’horizon d’ou que l’on soit, et la présence de la mer est omniprésente. Bref, on respire. Il y a ensuite la culture méditerranéenne qui m’est familière en tant que montpelliéraine. Et les gens sont très drôles et détendus. On se tutoie beaucoup, il n’y a pas de pression vestimentaire comme à Paris, pas de chichis. Une ambiance de village dans une très grande ville.

 

Quels sont les points négatifs de votre nouvelle région / ville ?

Le gros point négatif, c’est la saleté. La ville est très sale. Mais j’ai bon espoir que les choses évoluent avec l’essor qu’elle vit actuellement. Ensuite, les transports en commun ne sont pas à la hauteur de Paris, et il est difficile de vivre sans voiture ici.

 

Quels conseils donneriez-vous aux parisiens qui veulent partir ? Ressources utiles, personnes à connaitre, outils…

De bien écouter leur coeur et leur instinct quant à la ville qu’ils choisissent. Ensuite, je conseille de connaître des gens sur place avant de s’installer. C’est primordial pour ne pas se tromper de quartier, de job, et s’intégrer plus facilement. Il est vraiment pas évident de rencontrer des gens quand on n’est plus étudiants donc il faut travailler ce point.

 

Merci Charlotte pour son témoignage ! Retrouvez Charlotte sur Facebook.

Avis
Le
Par
Partir vivre dans le sud
Notes
51star1star1star1star1star