La période de rentrée, période idéale pour changer de ville et de vie ? Si bien des Français décident de déménager tout au long de l’année, c’est un fait, le mois de septembre est le mois le plus chargé de l’année en matière de déménagement. Il faut dire que ce mois, synonyme de fin des vacances d’été et de retour au travail pour une année de labeur, s’impose comme le moment parfait pour changer de direction, dans la vie professionnelle comme dans la vie privée.

Si vous êtes donc actuellement en période de saturation de la vie parisienne et que vous cherchez un futur ailleurs, peut-être est-il temps pour vous d’effectivement plier bagage et de mettre le cap sur la province. Reste alors à décider de la nouvelle destination. En la matière, pour de nombreux Bretons exilés à Paris pour le travail ou les études, la réponse à cette interrogation est simple : un retour aux sources s’impose.

Sur notre site, nous vous avons déjà parlé de la possibilité de quitter Paris pour vivre à Rennes, à savoir la plus grande ville de Bretagne, tournée vers le numérique et offrant une qualité de vie bien plus élevée qu’à Paris. Pour rappel, Rennes a été élue « ville la plus agréable à vivre de France » en 2012 par le magazine L’Express. Mais, sachez-le, la Bretagne ne se limite pas à Rennes. De nombreuses villes pourraient bien faire votre bonheur du côté du Finistère, du Morbihan ou des Côtes d’Armor également. À titre d’exemple, Brest, Lorient, Vannes et Quimper figurent dans le Top 12 des villes où on vit le mieux selon le classement 2017 établi par L’Express.

Le niveau de vie et les emplois

L’avantage principal de la Bretagne (et de l’Ouest de la France en général), c’est le fait qu’il s’agit de la région qui a le moins souffert de la crise industrielle. Au-delà de cela, la zone profite aussi d’un avantage considérable : la proximité de l’océan.

En matière d’emploi, la région profite d’une économie toujours en grande partie tournée vers l’agriculture, l’élevage (porcin, bovin et avicole essentiellement) et la pêche, sans oublier l’industrie agroalimentaire, même si ce secteur est aujourd’hui en baisse d’activité. En marge de cela, la Bretagne dispose de nombreux emplois dans la construction automobile (Citroën), la grande distribution (groupes Leclercet Intermarchés) et dans les nouvelles technologies, grâce à plusieurs pôles avancés localisés essentiellement à Rennes, Lannion et Brest. Enfin, le tourisme se porte à merveille dans les zones en bord de mer, particulièrement l’été.

En moyenne, les salaires en Bretagne se situent à 16,20 euros par heure, soit une différence de -32% avec la région parisienne. Mais cela est largement compensé par des dépenses quotidiennes et mensuelles moindres par rapport à Paris.

Les logements

En pratique, on estime ainsi par exemple que le prix moyen du loyer est de moins de 10 euros par mètre carré alors que la moyenne française atteint 12,65 euros par mètre carré. À Paris, le prix atteint 30 euros par mètre carré en moyenne, soit trois fois plus cher qu’en Bretagne. À titre d’exemple, à Brest, vous pouvez ainsi profiter du confort et de l’espace d’une maison pour le même prix que ce que vous coûterait un T1 dans la capitale.

Aussi, faire le choix de vivre en Bretagne, c’est se donner la possibilité de vivre dans un environnement plus calme, en bord de mer ou dans les terres, en misant davantage sur les commerces de proximité et les producteurs locaux pour profiter d’un confort de vie amélioré sans pour autant devoir dépenser plus.

bretagne-pointe-primel

La vie culturelle

Enfin, l’ultime atout de la région Ouest, c’est son aspect culturel fort. Pour les amateurs de sport, s’installer en Bretagne, c’est s’inviter dans une région passionnée et bercée par le ballon rond. La Bretagne est une terre de football avant tout, avec pas moins de cinq clubs majeurs, même si ces derniers ne font pas partie des plus renommés du pays puisqu’ils ne disposent pas des footballeurs les mieux payés au monde.

En Bretagne, le bling bling n’a pas pas sa place, seule l’authenticité compte, comme en atteste que le club de l’En Avant Guingamp reçoit souvent le prix du meilleur public de supporters de France.

Au-delà de cela, la culture bretonne vit encore largement, en prenant la forme de festivals en tout genre organisés toute l’année. Fest-noz, contes celtes, bagads et kouign-amann feront bientôt partie de votre quotidien…et de votre vocabulaire mi-français, mi-breton. Sachez-le, la majorité des Bretons se sentent autant Bretons que Français (50%) et ils sont même plus d’un cinquième à se sentir plus Breton que Français ! Alors, pour bien vivre en Bretagne, il faut indéniablement se plonger dans sa riche culture.

Tout cela devrait largement vous inciter à penser que la vie en Bretagne est possible, d’autant plus que Brest, au fin fond de la Bretagne, n’est désormais plus qu’à 4 heures de train à peine de Paris. De son côté, Rennes se situe désormais à 1h30 de la capitale !