Réputée, à juste titre, volontiers discrète, Caen-Normandie est pourtant entreprenante, innovante et surtout créative et culturelle. Ainsi, il n’est pas inutile de savoir que l’une des occupations secrètes caennaises consiste à partir dénicher le bar tendance (indice : dans le centre ancien de Caen), la performance artistique alternative (indice : parfois dans en appartement) ou encore la soirée « warehouse » cachée, donc incontournable (indice : souvent dans une ancienne église). Le tout, aux côtés des variées programmations culturelles qui émanent des nombreux établissements présents sur le territoire.

ballet imperial caen
eclats de rue caen
paradoxe caen

Vous l’avez compris, Caen-Normandie, c’est la promesse de profiter facilement de : 

  • théâtres (Théâtre de Caen ou scène nationale La Comédie, et de nombreuses petites scènes locales),
  • concerts (si vous n’avez jamais vu Orelsan en live, c’est bien au Zénith de Caen qu’il faut en faire l’expérience),
  • opéra et lyrisme (avec l’Orchestre symphonique de Caen),
  • scène pop (spéciale dédicace à Malo ou aux Concrete Knives)
  • scène électro caennaise (hommage à Fakear et à Superpoze)
  • festivals (Beauregard, c’est 108 000 festivaliers en juillet 2018 ; Nördik Impakt, c’est plus de 20 000 personnes),
  • chorégraphies (dont celles du centre chorégraphique national),
  • cinémas (dont 6 salles d’art et essais),
  • animations de rues, etc …
concert caen

Non seulement tout est là, mais tout est à portée de main et de portefeuille !

Notez également qu’avec 30 000 participants (dont plus d’un tiers de Paris, Rennes ou Nantes), le carnaval étudiant de Caen, en avril, est le plus grand d’Europe. Ses origines remontent au début du XXème siècle.

Article rédigé en partenariat avec la communauté urbaine de Caen-la-mer.