Fin 2017, les médias relayaient massivement une polémique autour de la ville de Bordeaux où une campagne « anti-parisiens » semblait voir le jour. Une agressivité affichée pour les parisiens qui migrent massivement dans cette ville de la Nouvelle Aquitaine.

Nous souhaitions nous adresser à tous nos amis de région et tous ceux qui crient à l’envahissement 🙃

Gérard, voyons, ne regarde pas trop la télé… 🙄

tvBah oui Gérard, les médias, ils en font des caisses. C’est leur fond de commerce. Alors, ne t’attarde pas trop devant la télé… Ça nous rend cons. D’ailleurs, nous avons des amis à Bordeaux, et tu sais quoi ? Quand on leur a parlé de la campagne « anti-parisiens » qui semblait sévir sur Bordeaux, ils nous ont répondu « Quelle campagne ? ». A méditer !

Monique, sais-tu que les parisiens sont généralement des régionaux ? 🤔

whatSi si… Il suffit de vivre à Paris quelques années (voir quelques mois) pour s’en rendre compte. Il est rare de croiser un parisien de souche. Généralement et majoritairement, à Paris, on croise des gens qui sont originaires de région. Ils viennent généralement pour les études ou le boulot. Ils y restent plus ou moins longtemps. Et généralement, ils te disent « Non, on fera pas notre vie à Paris ». Finalement, ce « parisien » que tu regardes d’un mauvais oeil, il n’est pas si différent de toi Monique…

Bernard… Prends du recul et sois tolérant (bordel) 😤

stopT’emballe pas Bernard, je sais que les parisiens sont la raison de tous tes maux. Détends-toi, prends un verre et regarde les choses d’un autre oeil. Les parisiens se sont donc (souvent) des gens originaires de région comme on disait précédemment à Monique. Quand ils arrivent sur Paris, ils sont finalement comme toi… Ils parlent de leurs régions et peuvent en être fiers, autant que toi. Ils disent « région » et non pas « province ». Ils aiment retourner dans leur région d’origine pour se ressourcer.

Mais, Bernard, après quelques années, la vie parisienne… ça formate un peu. On apprend à marcher vite dans le métro, on apprend à s’impatienter, on apprend à vivre un peu trop vite… Et un jour, on se réveille, et on a prononcé le mot « province ». Soit indulgent avec eux, Bernard, ça arrive… On a tous nos défauts, tous nos qualités. Et toi, tu as surement été formaté par ta région, le fait d’y être resté cloitré et de ne jamais l’avoir quitté, non ?

Monique, après tout, c’est une bonne nouvelle ? 🤗

goodAh merci Monique, enfin une optimiste ! On en a tous un peu marre que tout se centralise à Paris. On n’y peut pas grand chose, il faut bien des points de ralliement, mais quand même… On aimerait bien que les régions prennent encore plus de poids (et c’est déjà le cas !). Alors finalement, si des gens choisissent de partir de Paris, construire une nouvelle vie dans nos villes de région… c’est finalement une bonne nouvelle pour la dynamique régionale ! Ça prouve qu’il y a de quoi faire en dehors de Paris ! (fallait-il vraiment en douter ?)

 

Amis de nos régions, on vous embrasse (depuis Paris) ! 😘